Présentation

Bienvenue

dimanche 12 août 2018

Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie

J'entends parler des romans de Virginie Grimaldi depuis un moment, mais je ne l'avais encore jamais lue. J'ai profité de la sortie poche de celui-ci pour découvrir sa plume.

Commencé le 14/07/18
Terminé le 18/07/18




















Auteur: Virginie Grimaldi
Editions: Le livre de poche
Genre: Contemporain
Pages: 416

Note: ⭐⭐⭐⭐✰✰ (4.5/5)


Synopsis:

Pauline, quittée par son mari Ben, se retrouve obligée de vivre chez ses parents avec son fils de quatre ans. 
D'abord abattue, elle décide de ranimer ce qui avait fait tenir sa relation avec Ben jusque là. 
En lui envoyant, chaque jour, le souvenir d'une histoire liée à leur rencontre, elle tente de rappeler à Ben, qui l'a peut-être oublié, qu'ils se sont aimés.


Mon avis: 💗 Coup de coeur 💗

Pour commencer, j'annonce la couleur: ce livre est une petite pépite!

J'ai pleuré, j'ai ri. Bref, j'ai fait le plein d'émotions!

- Les personnages sont simples et très attachants, ce qui fait qu'on s'identifie facilement à eux.
- Les sentiments sont retranscrits avec réalisme et intensité. L'histoire sonne vraie, on s'y croirait et les pages défilent très vite.
- J'ai trouvé le récit original avec les lettres qu'envoie Pauline à Ben retraçant leurs plus grands bonheurs de vie commune.
- Les sujets abordés sont difficiles (notamment la dépression,la séparation ou le deuil d'un entant) mais ils sont maîtrisés dans l'écriture. L'humour et l'esprit de famille sont aussi présent tout au long du livre, et ça fait du bien!


En résumé, mon premier Grimaldi et certainement pas le dernier car j'ai adoré ma lecture!

3 commentaires:

  1. Ce n'est pas pour rien qu'elle rencontre autant de succès ! Et comme ça fait du bien un coup de coeur. Merci pour ta participation !! ;)

    RépondreSupprimer
  2. tu donnes envie de le découvrir!

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que je n'avais jamais entendu parler d'elle. Je me laisserai peut-être tenter même si la petite bande plein de lecteurs me freine toujours...

    RépondreSupprimer